Le Laboratoire Magmas et Volcans de l'Université Clermont Auvergne et le laboratoire de  Graduate School of Science and Technology de l'Université de Kumamoto au  Japon organise une mission géologique au Japon financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis quelques années, notre équipe travaille, dans les Alpes Occidentales, sur le transfert d'éléments volatils au cours du cycle de la lithosphère océanique ; par ailleurs, nous analysons la présence de ces éléments dans le volcanisme d'arc, à l'aplomb des zones de subduction, à travers l'étude des inclusions magmatiques dans les minéraux de ces laves.

Pourquoi cette mission lointaine au Japon ? Pour deux raisons importantes :

- Les méta-ophiolites de l'océan alpin ont été produites au niveau d’une ride lente ; celles du Japon ont été produites au niveau d’une ride rapide : une comparaison s'impose.

- Au Japon, nous trouvons à la fois les roches de la lithosphère océanique plus ou moins enfouies dans la subduction mais également le volcanisme d'arc associé à la subduction ; ce dernier est absent dans les Alpes.

Autre point remarquable : il semblerait que l'on observe, au Japon, l'interface entre la lithosphère plongeante et le manteau la chevauchant, le coin mantellique, interface qui n'a pas été encore reconnue dans les Alpes.

Ce sont les roches de ces deux contextes géodynamiques, subduction et volcanisme associé, que nous avons échantillonné en cette fin du mois d'octobre et début de novembre 2018.

Nous vous proposons de nous suivre pendant cette mission !

N'hésitez pas à faire des commentaires et poser des questions !

En direct du volcan Aso

 

 

 

Retour à la première page ?

C'est bien, c'est bien !