Fusion d'un mélange binaire Clinopyroxène - Plagioclase

     La roche  R1 contient 67% de plagioclase et 33% de clinopyroxène. Pour simplifier, celle-ci est représentée dans un diagramme par les pôles purs (respectivement calcique et magnésien) de ces minéraux.
      R1 est réchauffée. Lorsqu'elle atteint la température du solidus, aux environs de 1275°C,, elle commence à fondre, selon la réaction eutectique : Di + An = Liq. et ceci dans la proportion 40%An et 60% Di. Le liquide eutectique formé a une composition différente de R1 et sera le même quelle que soit la composition de la roche.
     La proportion des minéraux consommés par la réaction étant différente de celle de la roche, la proportion relative des minéraux dans la roche va changer : dans le cas présent, la quantité de Clinopyroxène diminue plus vite que celle du plagioclase. (R1 se déplace, vers la droite, le long du solidus ...) Lorsque tout le clinopyroxène est consommé par la réaction (... jusqu'à la composition An=100%). La réaction de fusion eutectique s'interrompt, faute de clinopyroxène.
     Si la température continue d'augmenter, l'anorthite fond et modifie la composition du magma dont la composition suit la courbe liquidus. La proportion de cristaux d'anorthite diminue jusqu'à disparaître : le liquide L1 a alors la même composition que la roche R1.
      Le processus est réversible et le refroidissement de L1 amènera à la cristallisation de R1 en suivant le parcours inverse... sauf si les cristaux sont séparés, au fur et à mesure qu'ils cristallisent, du liquide résiduel : c'est la cristallisation fractionnée.

Retour au Cours de Pétrologie ?, à la Photothèque ou bien à la première page ?