Les faciès métamorphiques
Pour raisonner dans le vaste espace P-T, il est souhaitable de faire des subdivisions. C'est précisément le rôle du faciès métamorphique, une notion proposée par Eskola au début du siècle dernier. Le domaine P-T est découpé en " faciès métamorphiques ". Une notion bien pratique qui permet de regrouper des roches avec des paragenèses différentes mais soumises à des intervalles de P et T données, indépendamment de leur composition chimique. Les noms des faciès correspondent aux noms des roches de composition basaltique, métamorphisées dans les intervalles PT définis pour ces faciès. Ainsi, des amphibolites (de composition basaltique) et des métapélites (de composition de sédiments argileux) à sillimanite (le préfixe méta indique que la roche devant laquelle il se place est métamorphisée) sont rangées dans le faciès amphibolite. 
Les faciès du métamorphisme de contact (ou métamorphisme thermique se développant à la périphérie d'un massif plutonique) sont Corn AE : cornéenne à albite et épidote, Corn Hbl : cornéenne à hornblende, Corn Px : cornéenne à pyroxènes et Sanidinite. Les faciès Schiste Bleu, Eclogite, Schiste Vert, Amphibolite et Granulite sont des faciès du métamorphisme régional.
A est la courbe d'anatexie.

Retour au Cours de Métamorphisme, de Pétrologie Endogène, à la Photothèque ou bien à la première page ?