La Préservation des Roches Métamorphiques

    La minéralogie des roches se modifie en fonction des conditions de Pressions et de Températures dans lesquelles sont portées celles-ci. En conséquence, à la surface où nous les recueillons, les roches ne devraient être constituées que de minéraux de Basses Pressions et Basses Températures. Ce n'est pas le cas des Roches Métamorphiques qui préservent les conditions de Hautes Pressions et températures qu'elles ont subies. Et c'est heureux pour moi ; sinon je serais au chômage technique !

En fait, la minéralogie de ces roches est préservée en dehors de leur domaine de stabilité ... comme l'eau dans le lac Tilicho ... On dit que l'association minéralogique est métastable.

Eau et Neige au SancyEn ce mois de Novembre, la température diurne est d'environ -5 °C à 5000m d'altitude au Lac Tilicho (Népal).

Dans ces conditions, la neige est bien évidemment la forme stable de H2O. Et pourtant, le lac n'est pas gelé et l'eau persiste, à l'état métastable ! En effet, la vitesse de congélation-fusion du système eau-neige est très faible à cette température.

Il en est de même pour les roches : la vitesse de réaction, responsable des modifications minéralogiques, varie avec la température. Lorsque la température est faible, comme à la surface du globe, la vitesse devient quasiment nulle : la minéralogie des roches métamorphiques est alors préservée (à l'état métastable).

Cette métastabilité s'observe également à l'échelle de la lame mince, à l'intérieur d'une roche. Dans cette métapélite (ci-dessous) ...

... disthène (Ky) et sillimanite (Sill) sous sa forme fibreuse (fibrolite) coexistent sans évidence de déstabilisation selon la réaction polymorphique Ky = Sill.
(les cristaux blancs sur cette photo en lumière polarisée non analysée sont des cristaux de quartz et plagioclase tandis que le minéral marron est du mica biotite ; photo 2 mm de large env.)

Retour au Cours de Métamorphisme, à la Photothèque ou bien à la première page ?